PUBLICITÉ

EN PAGE COUVERTURE : Construction Maurice Bilodeau

4 juillet 2012 - Par Gilles Levasseur

L’excellence depuis 40 ans

La pérennité d’une entreprise est rarement le fruit du hasard, mais le résultat d’une recherche constante de qualité à tous égards. « Quand nous construisons des maisons pour la troisième génération de nos clients, confie le président de Construction Maurice Bilodeau (CMB), Marc Vaillancourt, je constate avec satisfaction que les critères d’excellence préconisés par mon oncle lorsqu’il s’est lancé en affaires et que nous avons continué à privilégier portent des fruits durables. »

Les quatre associés de Construction Maurice Bilodeau : Marc Vaillancourt, Caroline Mercier, Jérôme Côté et Caroline Boilard, au Boisé du Saint-Laurent, un imposant projet résidentiel à Saint-Nicolas.
Les quatre associés de Construction Maurice Bilodeau : Marc Vaillancourt, Caroline Mercier, Jérôme Côté et Caroline Boilard, au Boisé du Saint-Laurent, un imposant projet résidentiel à Saint-Nicolas.

Outre les nombreuses distinctions accumulées au fil des ans par le constructeur de Saint-Rédempteur et ses maisons Expo-Habitat, une anecdote illustre bien l’étendue de sa notoriété. En effet, des pancartes CMB placées devant des maisons érigées sur des terrains fournis par des clients laissent plusieurs observateurs sous l’impression que l’ensemble du développement environnant porte sa signature. « Nos maisons sont nos plus efficaces cartes d’affaires, résume M. Vaillancourt, d’autant plus que la technologie permet aujourd’hui, grâce aux codes QR dont nous munissons nos pancartes et qui sont enregistrés par les téléphones intelligents, d’aller sur-le-champ sur Internet pour en savoir plus long. En effet, nous marions les valeurs traditionnelles qui nous sont chères à un désir d’être à l’avant-garde des plus récents procédés et innovations afin de toujours mieux satisfaire nos clients. »

Jérôme Côté, Patrick Lavoie, contremaître, et Jennyfer-Ann Tremblay, designer principale chez Construction Maurice Bilodeau, sur le site des condominiums Le Diamantin à Saint-Romuald.
Jérôme Côté, Patrick Lavoie, contremaître, et Jennyfer-Ann Tremblay, designer principale chez Construction Maurice Bilodeau, sur le site des condominiums Le Diamantin à Saint-Romuald.

Des résidences sur mesure

La grande variété des plans et modèles de maisons portant la signature de Construction Maurice Bilodeau reflète la spécialité de l’entreprise : construire sur mesure selon les besoins et désirs de chacun. « Nous partons souvent d’une photo fournie par le client, à partir de laquelle nous définissons avec lui la façon dont il souhaite aménager l’intérieur avant d’évaluer financièrement son projet, précise Jérôme Côté, l’associé de Marc Vaillancourt. Mais peu importe la valeur de l’investissement ou le style de propriété, c’est le même souci pour la qualité des matériaux, de la construction et du service qui est en priorité. Sans compromis. »

Unis dans la vie comme au travail

Marc Vaillancourt est entré en 1985 comme stagiaire chez Construction Maurice Bilodeau. Deux ans plus tard, il devenait contremaître, et en 1996, il s’associait à son oncle pour accéder à la vice-présidence. Il a succédé au fondateur en 2002 lorsque ce dernier a décidé de prendre une retraite bien méritée. Sa conjointe Caroline Mercier l’appuie dans l’entreprise en se chargeant des rencontres avec les clients, de la préparation des documents pertinents et du suivi personnalisé ; elle coordonne les fins de chantier jusqu’à la livraison des résidences et l’exécution d’éventuelles retouches sans oublier la sélection et l’achat des matériaux des maisons modèles.

En 2008, M. Vaillancourt s’est associé à Jérôme Côté, qui travaillait pour l’entreprise depuis une quinzaine d’années. Avec la croissance constante de l’organisation, celui-ci a fini à son tour par délaisser son sac à clous pour se consacrer entièrement à la supervision des chantiers, ce qui laisse au président toute la latitude voulue pour l’élaboration des différents projets résidentiels sur les deux rives du Saint-Laurent. « Même si plus d’une décennie nous sépare, Jérôme et moi partageons la même vision de l’entreprise. » M. Côté travaille lui aussi avec sa conjointe, Caroline Boilard, qui s’occupe des tâches administratives et de la comptabilité en plus d’être chargée de projet et responsable du dossier de la santé et sécurité au travail.

Il faut souligner que la renommée de Construction Maurice Bilodeau et la grande qualité de ses réalisations n’ont rien enlevé à la simplicité et à la modestie de ses dirigeants, des qualités qui sautent aux yeux lorsqu’on les rencontre. Derrière eux, un personnel stable, dévoué et compétent – tant aux ventes et à l’administration que sur les chantiers – permet à tous les rouages de tourner rondement, sans compter la fidélité qui caractérise les fournisseurs et les sous-traitants. « En approfondissant notre relation avec eux, on s’assure ainsi d’une meilleure qualité, explique Caroline Mercier. Plus nos fournisseurs se connaissent, meilleure est la synergie, au bénéfice du client. »

Implication communautaire

Inauguration du Pavillon Construction Maurice Bilodeau au Grand Village, un édifice servant de centre administratif et d’infirmerie. Marcel Noël, directeur général du Grand Village, Caroline Boilard, Jérôme Côté, Marc Vaillancourt, Caroline Mercier et Yves Fecteau, président du conseil d’administration.
Inauguration du Pavillon Construction Maurice Bilodeau au Grand Village, un édifice servant de centre administratif et d’infirmerie. Marcel Noël, directeur général du Grand Village, Caroline Boilard, Jérôme Côté, Marc Vaillancourt, Caroline Mercier et Yves Fecteau, président du conseil d’administration.

Les fondateurs ayant toujours eu une âme de service, CMB a quelques causes humanitaires à cœur, notamment le Grand Village, un camp de vacances de Saint-Nicolas fondé en 1965 par le Club Rotary de Québec afin d’offrir du répit aux personnes vivant avec un handicap physique ou intellectuel. Ainsi, le 11 juin dernier, le Pavillon Construction Maurice Bilodeau, une bâtisse servant de centre administratif et d’infirmerie, a été inauguré, la contribution de CMB se chiffrant à 100 000 $. Du temps du fondateur, l’entreprise avait érigé la Maison Michel-Sarrazin ainsi que la première maison Enfant-Soleil, deux organismes caritatifs que l’entreprise continue de soutenir.

Marc Vaillancourt, Caroline Mercier, Caroline Boilard et Jérôme Côté, en face du nouveau Pavillon Construction Maurice Bilodeau.
Marc Vaillancourt, Caroline Mercier, Caroline Boilard et Jérôme Côté, en face du nouveau Pavillon Construction Maurice Bilodeau.

Lorsque Marc Vaillancourt songe à l’éventualité d’une retraite, il sait que la relève est d’ores et déjà assurée…

Information

  • Siège social : 401, 19e rue, Saint-Rédempteur
  • Tél. : 418 831-4024
  • Bureau de Québec : 2960, boul. Laurier, bureau 040
  • Tél. : 418 380-4380
  • Site Internet : www.mauricebilodeau.com

De courageux bâtisseurs

Heureux retraités toujours aussi actifs, Maurice Bilodeau et sa femme, Gilda Rousseau, constatent non sans fierté et émotion que l’entreprise qu’ils ont fondée poursuit la mission d’excellence qui les a toujours animés et qu’elle privilégie encore autant l’esprit familial tout en continuant à progresser. Dans les premières années, avec leurs quatre fillettes, les journées de 16 heures étaient la règle plus que l’exception, y compris les soirs et les fins de semaine. Tandis que Maurice travaillait sur les chantiers, Gilda s’occupait du quotidien du bureau ainsi que des ventes. C’est sur la table de la cuisine que la compagnie a vu le jour le 4 février 1972. Et à la fin des années 1980, deux des filles du couple, Chantal et Josée, se sont tour à tour jointes à l’entreprise. « Il était primordial pour nous de viser la perfection, c’était notre fierté », affirment-ils d’une seule voix. « Telle était notre marque de commerce, qui s’est uniquement répandue de bouche à oreille », poursuit M. Bilodeau.

« Aujourd’hui encore, il nous arrive de rencontrer d’anciens clients qui habitent toujours avec bonheur la maison que nous leur avions construite il y a 40 ans. » L’implication de Gilda Rousseau est même sortie des limites de l’entreprise familiale, comme en font foi ses deux années à la présidence de l’Association provinciale des constructeurs en habitation du Québec (APCHQ)-Québec au milieu des années 1990, une première à l’époque pour une femme. Elle se souvient particulièrement du Nobilis de l’entreprise de l’année reçu en 1998, « une distinction qui nous a donné beaucoup de satisfaction et d’énergie ». Le couple n’a que des éloges pour Marc Vaillancourt, dont « l’intelligence, la ténacité et l’ardeur au travail » continuent de propulser la notoriété de CMB vers de nouveaux sommets. « Quand nous travaillions, conclut M. Bilodeau, nous ne pensions pas vivre un jour une aussi belle retraite, une aussi belle vie ! »

PUBLICITÉ
X