PUBLICITÉ

Habiter le projet d’une vie

20 février 2017 - Par Nancy Ricard, designer, Un Fauteuil Pour Deux

Contribuer à la réalisation d’un rêve que chérissaient mes clients depuis longtemps est un aspect très gratifiant de mon travail. Ici, les occupants s’étaient promis, après plusieurs années passées dans une autre demeure, de vivre un jour dans l’habitation de leurs rêves. Cette construction neuve aménagée pour eux sur un site incroyable est la matérialisation du projet dont ils rêvaient depuis longtemps. J’ai voulu leur offrir un décor qui les représentait, classique sans être chargé et assurément chaleureux.

  • Designer et chargée de projet : Nancy Ricard, Un fauteuil pour deux
  • Propos recueillis par Brigitte Trudel
  • Photos : Jessy Bernier
JPEG - 143.4 ko
Voici l’entrée privée des occupants. Son utilisation quotidienne n’exclut pas une allure luxueuse. Le luminaire de verre soufflé de Murano apporte beaucoup de classe, comme le long banc recouvert de cuir gris jouxté d’une paire d’abat-jour d’étain. Le papier peint en raphia avec fil de lurex ajoute un beau côté feutré.
/ Zoom sur le mur de pierres : J’ai travaillé avec celles qui recouvrent l’extérieur de la maison pour assurer un rappel.
JPEG - 429.8 ko
En me basant sur des tons très doux, j’ai divisé l’espace : coin causerie, près des fenêtres habillées de soie à larges rayures, et coin lecture, longé d’une bibliothèque en érable dessinée par mon équipe de designers et fabriquée sur mesure. Chaque zone possède sa carpette, l’une aux notes contemporaines, l’autre plus classique. La belle crédence de chêne blanchi aux poignées étoilées en laiton sert aussi de division. Tout comme le canapé en lin dont l’un des coussins reprend le motif Taj Mahal du joli fauteuil avec son accent exotique.
/ Zoom sur le scaphandre posé sur la table du salon : Les clins d’œil aux passions des occupants sont bienvenus dans mes réalisations.
JPEG - 392.3 ko
En me basant sur des tons très doux, j’ai divisé l’espace : coin causerie, près des fenêtres habillées de soie à larges rayures, et coin lecture, longé d’une bibliothèque en érable dessinée par mon équipe de designers et fabriquée sur mesure. Chaque zone possède sa carpette, l’une aux notes contemporaines, l’autre plus classique. La belle crédence de chêne blanchi aux poignées étoilées en laiton sert aussi de division. Tout comme le canapé en lin dont l’un des coussins reprend le motif Taj Mahal du joli fauteuil avec son accent exotique.
/ Zoom sur le scaphandre posé sur la table du salon : Les clins d’œil aux passions des occupants sont bienvenus dans mes réalisations.
JPEG - 149.5 ko
JPEG - 421 ko
Beaucoup de luminosité dans la cuisine où les armoires en chêne laqué répondent à l’esprit rustique des caissons.
/ Réalisation de la cuisine : Rochon Cuisines et salles de bains
JPEG - 355.2 ko
Beaucoup de luminosité dans la cuisine où les armoires en chêne laqué répondent à l’esprit rustique des caissons.
/ Réalisation de la cuisine : Rochon Cuisines et salles de bains
JPEG - 129 ko
Beaucoup de luminosité dans la cuisine où les armoires en chêne laqué répondent à l’esprit rustique des caissons.
/ Réalisation de la cuisine : Rochon Cuisines et salles de bains
JPEG - 129 ko
Beaucoup de luminosité dans la cuisine où les armoires en chêne laqué répondent à l’esprit rustique des caissons.
/ Réalisation de la cuisine : Rochon Cuisines et salles de bains
JPEG - 180.6 ko
J’ai aménagé un joli coin repas pour le quotidien. L’assise des chaises reprend celle du banc de l’entrée. La valence de soie brute n’est pas que décorative. Elle camoufle les toiles solaires.
/ Zoom sur le luminaire de plâtre : Je l’ai choisi pour la chaleur de son look candélabre, mais aussi, pour sa ressemblance avec les volutes en imprimé sur la valence. Ils étaient faits pour aller ensemble, n’est-ce pas ?
JPEG - 382.8 ko
L’élément central ? La table ronde, faite de marbre, est fabriquée en Italie et sa surface est sertie de cristal Swarovski. Voyez le foyer de bois recouvert des mêmes pierres que dans l’entrée. J’ai habillé la fenêtre d’un voilage discret pour ne pas masquer la vue sur la terrasse. Sa brillance et son chic s’accordent avec le luminaire en chrome.
/ Zoom sur un élément invisible de la table : Sa base camoufle tous les branchements nécessaires au four à raclette et autres. Astucieux !
JPEG - 434.1 ko
L’escalier qui se déploie dans l’entrée principale a été fabriqué sur mesure. Nous l’avons conçu tout en rondeur. La prestance des marches en érable se marie à la légèreté du garde-corps formé d’un canevas de barrotins en étain avec détails de laiton. Reconnaissez-vous le fauteuil ? Son jumeau se trouve dans le salon. À l’étage, pour mettre en valeur la balustrade, j’ai opté pour un papier peint classique français. Son découpage rappelle les caissons présents dans plusieurs pièces de la maison.
/ Zoom sur l’éclairage au bas du mur dans le corridor : Il dirige l’œil vers la beauté des balustrades.
JPEG - 386.6 ko
Coup de cœur pour ce lit qui m’a guidée dans la conception de la pièce. De bois naturel sculpté à la main, sa tête et son pourtour affichent un chaleureux rembourrage en cuir couleur chamois. Les tables de chevet en bois cérusé le complètent. J’ai habillé les fenêtres de tentures de soie vert-de-gris dont la doublure blackout assure l’opacité totale et contraste avec la carpette de viscose ivoire. Le luminaire de boules de verre se niche dans le caisson au plafond.
JPEG - 568.4 ko
/ Zoom sur le papier peint : On le dirait dessiné à partir des motifs du lit, n’est-ce pas ?
JPEG - 346 ko
Ici, j’ai craqué pour le papier peint. Ses silhouettes d’oiseaux abstraites, ses tons de vert et de mousse offrent un mélange idéal entre nature et classique. Et son accord avec le comptoir de Corian à effet marbre du meuble-lavabo de merisier laqué serti de moulures est parfait. Voyez la suspension au-dessus du bain. Importée d’Égypte, formée de billes de verre, elle rappelle le mouvement des méduses.
/ Zoom sur le pied en verre : Au sommet de celui-ci, j’ai déposé une retombée d’orchidées d’aspect très naturel.
JPEG - 85.7 ko
JPEG - 369.3 ko
La demeure étant située près de l’eau, je me suis inspirée du bord de mer pour la chambre des invités. J’ai misé sur des teintes de sable et de coquillages pour les tentures, la suspension en tissu plissé, la table de chevet laquée blanche et le fauteuil de lin. Le lit dégage le même esprit avec sa tête cloutée à la main, dans une feutrine très douce.
/ Zoom sur la lampe de chevet : Sa base en verre rappelle la nacre.
JPEG - 79.8 ko
J’ai choisi le papier peint à larges rayures, en alternance lustrées et mates, dans les tons des tentures de la chambre. J’ai peint l’extérieur du bain taupe, en accord avec les caissons sur les murs. J’ai opté pour ce lavabo pour sa simplicité et son look campagnard. Au sol, la céramique est un beau rappel du sable.
JPEG - 86.4 ko
/ Zoom sur le motif romain encadrant le miroir : On le retrouve dans la structure du luminaire au-dessus du bain.
JPEG - 177.1 ko
Mon équipe (Gabrielle Neiderer, Alexandra Paradis) et moi avons dessiné ce meuble-lavabo en érable. Il meuble dignement la salle d’eau. Remarquez les rondeurs qui le distinguent. Le papier peint gris à motifs étoilés contraste avec son brun chocolat. Il s’harmonise aussi avec le miroir en acajou recouvert de feuilles d’argent.
/ Zoom sur le plancher en marbre  : Notez sa disposition en chevrons qui ajoute mouvement, originalité et authenticité.
PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Jeudi 27 avril 2017
Du 15 au 30 avril 2017

/ AGENDA

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X