PUBLICITÉ

Le Château Cordeillan-Bages - Rendez-vous des épicuriens

10 décembre 2014 - Par Lise Giguère

Rendez-vous des épicuriens

Il arrive parfois qu’en poussant la porte d’un établissement, l’on se sente totalement envoûté. Cela tient à la beauté des lieux, mais également à l’accueil et aux petits détails qui donnent envie de prolonger son séjour. C’est exactement ce qui m’est arrivé au Château Cordeillan-Bages. 

Situé sur la route des châteaux du Médoc, entre la Gironde et l’océan Atlantique, le Château Cordeillan-Bages fait partie d’un ensemble créé par Jean-Michel Cazes, propriétaire du vignoble Lynch-Bages, un grand cru classé qu’il tire des vignes familiales. Cet établissement, membre des Relais & Châteaux depuis 1991, n’est autre qu’une ancienne chartreuse (maison longue) du XVIIIe siècle, transformée avec amour dans les années 1980. Épicurien dans l’âme et adepte de l’art de vivre, le châtelain a tout mis en œuvre pour réunir en un seul endroit toutes les conditions susceptibles d’offrir à ses invités un séjour inoubliable. Réussite totale !

Chambre supérieure avec terrasse

Cette propriété viticole, une des plus anciennes de Pauillac, respire aujourd’hui le luxe, le calme et la douceur de vivre, et donne envie de s’y incruster. Voisine du Château Lynch-Bages, cette maison girondine respire la sérénité. On y trouve un espace bien-être, une piscine chauffée, une grande verrière pour la lecture, une salle de gymnastique, 28 chambres à la décoration épurée mais au confort maximal, et une carte offrant la cuisine savoureuse, délicate et inventive du grand chef doublement étoilé (le seul en Gironde) Jean-Luc Rocha, que l’on accompagne de grands crus, nombreux en cave. Au matin, quand le temps le permet, le petit-déjeuner se prend auprès des vignes (des ceps de cabernet sauvignon) de ce somptueux domaine situé au cœur des vignobles du Médoc. 

Attentifs et souriants, les membres du personnel prennent un grand soin de chacun des clients, leur suggérant de nombreuses activités à faire sur le site (vélo, randonnée, cours de cuisine), mais leurs suggestions tombent un peu à plat tellement la sensation de bien-être semble nous clouer sur place. Il faudra qu’ils insistent pour qu’enfin, on se décide à faire une visite au petit village de Bages, tout près. Encore une fois, la séduction opère.

Salon de dégustation

Table du chef

Un amour de petit village

En voyant l’activité autour de la place pavée et de la fontaine, on a peine à croire qu’il y a quelques années à peine, ce petit hameau était entièrement vidé de toute vie et n’était plus que ruines. L’histoire est belle et touchante. Amoureux de ces lieux qui l’ont vu grandir, cet ambassadeur du vin, reconnu dans le monde entier, s’est un jour aperçu que les nombreuses vignes achetées au fil des ans faisaient de lui le propriétaire d’une grande partie de ce village. 

La cave à vin

 

Alors que plusieurs auraient décidé de raser ces vieilles maisons en ruine, il a plutôt décidé de les restaurer et d’en faire un lieu de célébration du vin, d’y installer ses chais, d’y ouvrir un Musée du vin, différents commerces et ateliers d’artistes, un bistro Café Lavina qui propose une belle carte et cache une école de cuisine, sans oublier VINIV qui, depuis 2009, initie les particuliers, individuellement ou en groupe, à créer leur propre vin haut de gamme. Une aventure originale et une véritable plongée dans l’univers du vin, de la conception à la production, en passant par l’assemblage et la création d’une étiquette avec un graphiste.

Le petit hameau oublié a tellement de charme qu’il attire non seulement les touristes, mais aussi les Bordelais qui aiment s’attabler aux terrasses. Il est devenu une attraction touristique si prisée que certains Bordelais l’appellent le Disneyland du vin.

 

À SAVOIR
• À faire sur place : piscine, village de Bages, cours de cuisine offerts par Jean-Luc Rocha.
• Sur demande spéciale : on peut manger à la Table du chef. Cette dernière, placée directement dans les cuisines, permet de goûter des mets ayant pris forme sous nos yeux et d’admirer l’incroyable chorégraphie de la brigade quand arrive le « coup de feu ».
• À faire tout près : golf, équitation, voile, vélo, chasse, ski nautique, VTT, pêche, polo et, bien entendu, visite dans les propriétés viticoles.
Tarif : autour de 700 $ la nuit. Possibilité de forfaits. Fermeture annuelle de la propriété du 30 novembre au 1er mars.
• S’y rendre : le château Cordeillan-Bages est situé à 60 km de l’aéroport de Bordeaux. On prend ensuite la A 10 en direction de Mérignac, puis l’on suit la route des châteaux. On peut aussi prendre le train, la gare ferroviaire de Pauillac n’étant qu’à 2 km.
• Les vins Lynch-Bages sont offerts à la SAQ.
Information : 1 800 735 2478 / cordeillanbages.com / villagedebages.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Jeudi 27 avril 2017
Du 15 au 30 avril 2017

/ AGENDA

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X