PUBLICITÉ

Nappe blanche - Le Continental : Service-spectacle !

4 octobre 2013 - Par Gilles Levasseur

Depuis maintenant 57 ans, le service-spectacle et la qualité à tous égards ont fait la notoriété du restaurant Le Continental, sur la rue Saint-Louis. Des professionnels attentionnés proposent en effet l’authentique service au guéridon, dans la plus pure tradition de cet incontournable établissement fondé en 1956 par les frères Angelo et Luigi Sgobba, et leurs amis Luigi Giacomello et Stephano Degan.

 

Le Continental n’aurait peut-être jamais vu le jour si les frères Sgobba et leurs amis, qui avaient quitté l’Italie pour un séjour de six mois en sol québécois, n’avaient pas eu l’idée de visiter Québec… Aussitôt tombés sous le charme de la capitale, les quatre jeunes hommes s’étaient fait la main dans quelques bons restos avant de faire le grand saut et d’ouvrir Le Continental, en 1956, dans la maison Taschereau, à deux pas du Château. Au menu : cuisine européenne de grande qualité et service au guéridon. Au fil des ans, Luigi aura deux garçons, André et Louis, qui formeront avec le fils d’Angelo, Peter, un inséparable trio qui assurera la relève des fondateurs. Sous leur gouverne, l’établissement sera transformé par l’ajout de son petit frère Le Conti, avec lequel il communique et qui surprend agréablement par son chaud décor urbain, brillant de mille éclats. Partageant la même cuisine, il propose de son côté une table plus italienne, très tendance, notamment des pâtes, des grillades et un veau exceptionnel.

UNE EXPÉRIENCE À NULLE AUTRE PAREILLE

Au Continental, c’est la cuisine classique française qui est à l’honneur. Aux commandes depuis 2009, les trois copropriétaires, Sylvain Pageau, Mathieu Pettigrew et Nicolas Rousseau, qui totalisaient déjà plus d’un demi-siècle de service à cet endroit lorsqu’ils ont pris la relève, portent toujours avec enthousiasme le flambeau qui a toujours permis à ce fleuron de la restauration de se distinguer. S’y attabler constitue certes une expérience grandiose, car le fameux service au guéridon, un art aujourd’hui révolu dans la région et peut-être même partout ailleurs au Québec, comporte l’intervention d’une brigade complète de professionnels, des commis-débarrasseurs au maître d’hôtel en passant par les commis de suite, les demi-chefs de rang et chefs de rang. « Le samedi soir, par exemple, précise M. Pettigrew, une bonne vingtaine de personnes, dont deux maîtres d’hôtel, s’affairent dans la salle à manger pour faire vivre aux invités une soirée dont ils se souviendront. »

 

Photo: France Bouchard

Photo : France Bouchard

Avec sa douzaine d’entrées, ses huit entremets et une bonne quinzaine de plats principaux, le menu est l’un des plus variés en ville ! De la salade César apprêtée devant vous au filet mignon de boeuf cuit à votre table en passant par l’entrecôte au poivre, les crevettes et langoustines flambées, le Châteaubriand et le canard à l’orange cuisinés sous vos yeux, le spectacle vaut à lui seul le déplacement ! Et que dire des inoubliables crêpes Suzette ou des alléchantes poires au Pernod pour conclure un tel périple culinaire… Le souci de la qualité et de l’originalité est tel que la cuisine se paie le luxe d’un boucher et d’un pâtissier maison pour la préparation de pièces uniques ; en fait, le pain est le seul item du menu dont les spécialistes de l’établissement n’assurent pas eux-mêmes la préparation. Quant à l’impressionnante cave à vin, elle n’héberge pas moins de 12 000 bouteilles réunies sous quelque 400 appellations françaises, italiennes et californiennes, de la très abordable au plus grand cru classé. Les deux étages du restaurant totalisent 140 places, le décor aux chaudes et riches boiseries est feutré, l’ambiance, intimiste.

SPÉCIALITÉS : Cuisine européenne avec service au guéridon

VINS : 12 000 bouteilles, 400 appellations françaises, italiennes et californiennes.

PARFAIT POUR : Mariage, graduation ou toute autre occasion spéciale

Photo: France Bouchard

Photo : France Bouchard

POURSUIVRE LA TRADITION

Le Continental est le restaurant des événements, qu’il s’agisse d’une noce, d’une promotion, d’une graduation ou de toute autre occasion de réunir des convives et de célébrer. « Nous attirons beaucoup les familles, précise Mathieu Pettigrew, de sorte qu’il n’est pas rare que nous servions la troisième génération de clients, qui reflète en quelque sorte les trois générations de propriétaires. » MM. Pageau, Pettigrew et Rousseau sont toujours heureux d’avoir relevé l’exigeant défi de la continuité malgré tout ce que requiert pareil niveau de service. « C’est une vocation, conclut M. Pageau, nous avions vraiment le désir de poursuivre cette belle tradition à laquelle nos fidèles clients sont attachés depuis de nombreuses années et qui nous fait toujours autant vibrer comme restaurateurs. »

INFORMATION

  • 26, rue Saint-Louis, Vieux-Québec
  • Tél. : 418 694-9995
  • Site Web

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X