PUBLICITÉ

Sophie Galaise - De Québec au Queensland

3 décembre 2015 - Par Marie-Josée Turcotte

Le parcours professionnel de Sophie Galaise est tout sauf une symphonie monotone. Après avoir occupé le poste de directrice générale de l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) durant cinq ans, elle a bouclé sa valise au printemps 2013 et a pris un vol aller simple vers le pays des kangourous, où l’attendait un nouveau défi exaltant.

Depuis maintenant un peu plus de deux ans, la flûtiste devenue gestionnaire assure la direction générale du Queensland Symphony Orchestra (QSO), un orchestre d’État situé à Brisbane, dans le nord-est de l'Australie, et qui se classe parmi les trois plus grands au pays. Mais pour obtenir ce poste très convoité, Sophie a dû traverser un processus de sélection aussi long qu’intense. « Il y avait 67 candidats au départ. L’exercice a duré huit mois, au cours desquels j’ai été testée sous tous les angles : ma capacité à gérer, à inspirer, à motiver, à m’adapter, à atteindre des objectifs élevés, à élaborer une planification stratégique… », raconte celle dont la candidature, à sa grande joie, a été retenue.

Les bureaux du QSO sont situés derrière la grande roue.


La vie en Australie

Sophie Galaise n’est pas partie toute seule pour l’Australie. Son conjoint et ses deux enfants (âgés de 19 et 17 ans) l’ont suivie dans cette aventure. À Brisbane, la capitale et la ville la plus peuplée de l'État du Queensland, la famille habite le West End, un charmant quartier situé le long de la rivière Brisbane. La directrice générale travaille dans South Bank, un quartier voisin à proximité du centre-ville et de sa multitude d’institutions culturelles (conservatoire, opéra, musée, galerie d’art moderne et, bien sûr, orchestre), de restaurants et de parcs.

Sophie Galaise circule en vélo au beau milieu de l’hiver 2014.


Le centre-ville de Brisbane.


« Ma vie est très agréable, confirme la Québécoise. Je me déplace principalement en vélo, à pied ou en City Cat (des catamarans qui font partie du système de transport public). Il fait beau à l’année grâce au climat subtropical et la température oscille entre 20 et 30 degrés Celsius. On vit au grand air et on en profite. C’est le paradis pour les gens qui aiment la voile. On peut pratiquer tous les sports à l’année ; j’en profite pour améliorer mon handicap au golf. »

Les loriquets sont des oiseaux communs à Brisbane.


Question d’adaptation

La culture australienne, comme on peut s’en douter, est assez différente de la culture québécoise et très proche de celle des Britanniques. Il a donc fallu que Sophie Galaise s’adapte à ce nouveau milieu de vie où la diversité culturelle est aussi foisonnante que fascinante. « Je travaille principalement en anglais, mais il m’arrive d’avoir des conversations en allemand, en italien et en français », témoigne-t-elle. En plus d’être la ville ayant la plus forte croissance économique au pays, Brisbane compte 148 nationalités différentes et le QSO est le reflet de cette diversité avec des employés qui viennent d’Australie, mais également de la Chine, du Japon, de la France, de l’Allemagne, des États-Unis, de la Colombie, etc. Quant au coût de la vie en Australie, il est très élevé. À titre comparatif, le salaire minimum est le double de celui du Québec.

Bienvenue en Australie !


Des défis professionnels d’envergure

En 2013, Sophie Galaise est arrivée à un moment charnière de l’évolution de l’orchestre, qui offre quelque 145 concerts par année et qui compte 88 musiciens et une trentaine d’employés permanents. Dès son entrée en fonction, elle a mis sur pied le processus de sélection qui a permis d’engager, le 23 octobre dernier, la nouvelle directrice musicale du QSO, la chef mexicaine de réputation internationale, Alondra de la Parra.

En compagnie d’Alondra de la Parra, la nouvelle directrice musicale du Queensland Symphony Orchestra.


En étroite collaboration avec le conseil d’administration et l’équipe, elle a également élaboré un nouveau plan stratégique. La première phase s’est avérée un immense succès avec une augmentation de plus de deux millions de dollars de revenus et un surplus de 600 000 dollars, les abonnements et les ventes à la billetterie ayant grimpé de 53 % à la fin de la première année réalisée. En 2014, le QSO a même atteint un sommet en joignant un public de 1 100 000 spectateurs. « Tous sont fiers ! Quel plaisir pour les musiciens de jouer devant des salles presque toujours combles ! » D’ailleurs, maestro Fabien Gabel, directeur musical de l’OSQ, était de passage à Brisbane comme chef invité le mois dernier et il a fait un tabac, au point où une troisième représentation a dû être ajoutée. La saison 2015, qui se termine ce mois-ci, aura été une autre très bonne année.

Le Queensland Symphony Orchestra


Une reconnaissance bien méritée

Ce n’est pas sans raison que Sophie Galaise a récemment été classée parmi les 100 femmes les plus influentes d'Australie, sur une liste dressée par le quotidien The Australian Financial Review. «  C’est un très grand honneur que je reçois avec humilité », exprime celle qui admet avoir puisé dans sa vaste et riche expérience avec l’Orchestre symphonique de Québec pour relever avec succès ce nouveau défi de gouvernance.

Paysage de rêve à North Stradbroke Island, à quelques kilomètres de Brisbane.


Bien que le mal du pays se fasse parfois sentir et que les visites au bercail soient rarissimes, Sophie et sa famille reconnaissent avoir bien de la chance de pouvoir apprivoiser l’Australie et de découvrir l’Asie qui n’est pas très loin. « Nous sommes maintenant des adeptes de FaceTime et de Skype », conclut la docteure en musicologie, qui dit profiter de chaque journée, chacune étant toujours bien remplie !

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Jeudi 27 avril 2017
Du 15 au 30 avril 2017

/ AGENDA

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X