PUBLICITÉ

Surfer sur la vague des tendances en consommation

4 avril 2013 - Par Johanne Martin

En affaires , tout commence et finit par un client. Quel que soit le secteur d’activité, les entreprises qui se démarquent sont souvent celles qui savent le mieux répondre aux attentes du marché. Or, quels filons faut -il exploiter pour séduire les consommateurs en 2013 ? Petit tour d’horizon d’une dizaine de tendances destinées à inspirer de nouveaux produits, services et expériences.

1. Préconsommateurs et proprios-consommateurs

L’année en cours verra émerger des clients passionnés qui adhéreront à de nouveaux modèles de consommation. Ces clients participeront de plus en plus, et de diverses façons, au financement, au développement et au lancement de marques et de produits – existants ou nouveaux – qu’ils apprécient. Une hausse significative des précommandes et du crowdfunding est à prévoir : les consommateurs deviendront des « préconsommateurs » et des « proprios-consommateurs » en laissant tomber les produits de masse pour des produits plus personnalisés.

2. Émergence au carré

Alors que les deux dernières décennies ont vu les pays les plus industrialisés répondre aux attentes des marchés émergents, puis les marchés émergents satisfaire, de plus en plus, les besoins des consommateurs des pays les plus développés, il faut se préparer à une véritable explosion des produits et services des marchés émergents qui s’adresseront à la classe moyenne de ces mêmes marchés. Un nombre sans cesse croissant de chefs de file de la production de masse à l’échelle mondiale proviendra d’ailleurs de ces marchés.

3. « Mobile moments »

En 2013, les consommateurs se tourneront encore un peu plus vers leurs appareils
mobiles pour maximiser chaque instant, en privilégiant le système multitâche – voire « hypertâche » – pour leurs achats, leurs communications et tout ce qui touche leur expérience d’utilisateur. Le mode de vie urbain – on dit que le futur est dans les villes – implique qu’aucun moment n’est trop court, qu’aucune activité n’est trop absorbante pour ne pas y ajouter davantage de contenu, de connectivité, de consommation ou simplement plus de plaisir.

4. Une vie propre

Plus que jamais, cette année, la valeur symbolique associée à la création d’une nouvelle vie bénéfique pour l’environnement prend la forme d’un produit. Une « écotendance » se dessine : le phénomène des produits et services qui connaissent une seconde vie. Pour plaire à leurs clients et s’inscrire dans la tendance, les entreprises doivent instaurer des activités plus écoresponsables.

5. « Appscriptions »

Pour suivre, gérer et améliorer leur santé, les consommateurs ont désormais recours aux technologies numériques. Dans la mesure où les médecins et les professionnels de la santé emploient aussi les applications santé pour bonifier la qualité des soins, celles-ci sont en voie de devenir de nouveaux médicaments. Dans les faits, ces « médicaments » permettent de réduire les coûts liés à la sensibilisation, de rendre plus efficace le suivi des traitements et de perfectionner la surveillance à distance afin de détecter les problèmes de santé de manière plus précoce.

6. Nouvelles identités

Les symboles et traditions auparavant ignorés ou dépréciés seront considérés comme une source de fierté par les consommateurs d’une culture donnée et comme des objets d’intérêt pour ceux de l’extérieur. De plus en plus, les marchés émergents exportent et étalent leur héritage culturel, qui est remis au goût du jour à travers différents produits. Pour les entreprises, l’établissement d’un partenariat avec une marque populaire issue d’un marché émergent – marque à laquelle on apporte sa personnalité – représente une avenue à explorer.

7. Exploitation de données

Jusqu’à maintenant, les discussions à propos des big data se sont surtout concentrées sur la valeur des données pour les entreprises. Cette année, la tendance s’inverse : les consommateurs veulent tirer profit de leurs données et se tournent vers les marques qui utilisent celles-ci pour proposer aide et conseils, leur permettant ainsi d’améliorer leur propre expérience comme client ou de réaliser des économies. Si les données sont la nouvelle ressource tendance, les consommateurs exigent un retour sur la valeur qu’elles ont.

8. Fabrication locale 2.0

Le désir du consommateur d’acheter le bon produit – et tout de suite –, sa préoccupation pour l’environnement et son intérêt pour l’histoire des biens qu’il acquiert se combinent à la diffusion de nouvelles technologies de fabrication locale – comme l’impression en 3D – pour donner lieu à une tendance de consommation qui prend de l’ampleur. Épris du « encore fabriqué ici », les consommateurs transforment le modèle économique en vigueur pour élargir, en 2013, la définition de « local » bien au-delà des produits artisanaux.

9. De plein front

Quelle est la prochaine étape de cette mode de la transparence ? Les marques passent cette année du stade du « nous n’avons rien à cacher », à celui de faire la démonstration qu’elles n’ont effectivement rien à cacher. Si les entreprises se demandent ce que les
clients diront si elles ne se lancent pas « de plein front », la question sera plutôt de savoir ce que ceux-ci diront si elles choisissent de ne pas le faire.

10. Marques exigeantes

En 2013, plusieurs marques réclameront de leurs clients qu’ils apportent leur contribution. Un changement relationnel audacieux est à prévoir entre les marques ambitieuses – celles qui ont emprunté le chemin d’un avenir plus durable – et leurs clients. Cette situation permettra aux entreprises en question de gagner le respect de nombreux consommateurs, y compris les plus exigeants. Attention, toutefois : les consommateurs ne se laisseront convaincre que par des marques transparentes qui soutiennent une vision à long terme.

Source : Conférence Tendances et idées d’affaires 2013 donnée par Michel Nadeau et Jevto Dedijer pour l’organisme Québec International et Trendwatching.com

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Jeudi 27 avril 2017
Du 15 au 30 avril 2017

/ AGENDA

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X