PUBLICITÉ

Un couple à la tête de l’Auberge Saint-Antoine

14 février 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

« Être deux, un sacré atout »

La famille Price a annoncé l’arrivée d’un nouveau duo de directeurs à la tête de l’Auberge Saint-Antoine : Dagmar et Guy Lombard ont en effet repris les rênes du prestigieux établissement du Vieux-Québec le 30 janvier dernier. « Leur bagage professionnel, leurs valeurs ainsi que leur détermination sauront sans aucun doute mener l’Auberge Saint-Antoine vers de nouveaux sommets tout en amenant un esprit de famille à l’hôtel », estimaient les propriétaires dans un récent communiqué.

Actifs depuis une dizaine d’années dans l’industrie de l’hôtellerie de luxe, Dagmar et Guy Lombard ont roulé leur bosse aux quatre coins du globe : France, Maroc, Antilles françaises, États-Unis, Allemagne… « À nous deux, nous avons travaillé dans une bonne dizaine de pays », résume monsieur. Deux riches carrières effectuées principalement au sein de la chaîne Relais & Châteaux. « C’est d’ailleurs dans le cadre d’une réunion des responsables nord-américains de cette bannière que nous étions venus pour la première fois à Québec, en 2009. Nous y avions découvert l’Auberge Saint-Antoine et rencontré les Price, avec qui nous avons gardé contact », se souvient Dagmar Lombard.

Lorsque l’occasion s’est donc présentée de diriger l’Auberge, le dynamique duo n’a guère hésité. Séduits par l’aspect historique des lieux et par le projet présenté par les propriétaires, les nouveaux gestionnaires savent que l’établissement possède déjà une réputation bien établie et qu’il leur faudra mettre la barre encore plus haut. « Lorsqu’on voit la liste des récompenses et honneurs récoltés par cet établissement, on pourrait se dire que le véritable défi serait de parvenir à maintenir ce niveau. Mais nous voulons aller plus loin, franchir d’autres paliers. Nous sommes habitués à ce genre de challenge », glisse sereinement Dagmar. Pour parvenir à leurs fins, les directeurs chercheront à offrir une expérience exceptionnelle aux visiteurs. « Nous allons travailler davantage sur l’esprit de famille, sur les produits locaux, sur l’ancrage dans ce quartier merveilleux… Nous allons raconter une histoire aux clients. »

S’ils ne comptent pas opérer de grands changements au sein du personnel (« Pourquoi tout chambouler inutilement ? »), Dagmar et Guy Lombard amèneront toutefois « une nouvelle manière de fonctionner, de communiquer, de réfléchir ». Le fait de débarquer à deux constituerait, selon eux, un avantage certain. « Normalement, tout le monde a un point fort, une main plus forte que l’autre. Nous, on a deux mains fortes, sourit la directrice. Nous avons chacun nos domaines de prédilection : lui, c’est la restauration, les finances, les chiffres ; moi, c’est l’aspect commercial, le marketing. On communique énormément et on n’a pas peur de se remettre en question. » « Une décision doublement réfléchie ne peut qu’être meilleure », complète son partenaire.


Pour suivre l’Auberge Saint-Antointe : 
- Sur le Web : saint-antoine.com 
- Sur Facebook : Auberge Saint-Antoine 
- Sur Twitter : @aubsaintantoine 
- Sur LinkedIn : Auberge Saint-Antoine 
- Sur Instagram : aubergesaintantoine

Source : HRImag, membre de PRESTIGE Groupe Média

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Jeudi 27 avril 2017
Du 15 au 30 avril 2017

/ AGENDA

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X